Présidentielles 2022

Candidates, candidats : jetez-vous à l’eau

Les élections présidentielles et législatives se dérouleront en avril (présidentielle) et juin 2022 (législatives).

La présidentielle de 2022 arrive dans un contexte de crise sanitaire liée au Covid19 qui a rendu visible de manière plus forte encore les injustices face à l’accès à l’eau et a rappelé la nécessite vitale d’avoir accès l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

Ces élections se tiendront en outre durant une séquence politique importante pour les acteurs de l’EAH :

  • En janvier 2022 la France prendra la tête de la présidence tournante de l’Union européenne, juste après la Slovénie qui a fait de l’EAH une priorité de sa présidence. Dans le cadre de sa Présidence de l’UE, la France organisera en février 2022 le sommet Union Européenne – Union Africaine.
  • En mars 2022, un mois avant les élections présidentielles : le 9e Forum Mondial de l’Eau (FME) aura lieu à Dakar au Sénégal, avec un Sommet des Chefs d’Etats qui aura pour objectif de favoriser une mobilisation politique de haut niveau.
  • En 2023, se tiendra la première Conférence intergouvernementale des Nations unies pour l’eau de 2023 organisée par l’ONU (depuis 1977), à laquelle un ou une représentant.e du futur gouvernement sera amené.e à participer. Il s’agit d’une plateforme des plus stratégiques pour l’engagement politique des États à atteindre les objectifs de l’ODD6.

L’EAU EST L’ENJEU ÉCOLOGIQUE ET SOCIAL MAJEUR DU 21ÈME SIÈCLE

La crise climatique est en réalité une crise de l’eau, en témoigne la multiplication des inondations, sécheresses et tempêtes aux quatre coins du globe. Le climat vient s’ajouter à la longue liste des pressions exercées sur l’eau par l’activité humaine : pollution, surexploitation, agriculture intensive, gaspillage, accaparements… Nous continuons de maltraiter cet élément naturel, unique et fragile, indispensable à la vie sur Terre. La crise de l’eau est également géopolitique tant la concurrence sur les ressources menace la paix.

La pandémie de la Covid-19 a remis sur le devant de la scène l’absolue nécessité d’avoir accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement. Être privé d’un accès quotidien à une eau saine, c’est être privé de nos droits humains les plus basiques : boire une eau potable, se soigner, aller à l’école, vivre dans la dignité.

LA CRISE DE L’EAU EST GLOBALE

L’ensemble de la communauté internationale est concerné. Y compris les premières puissances mondiales, à l’image de la France où nombre de nos concitoyens subissent encore de réelles difficultés d’accès à l’eau et à l’assainissement. L’inaction et le manque de volonté politique nous mettent au pied du mur. Pourtant l’eau irrigue tous les aspects de notre existence : elle doit avoir toute sa place au cœur des politiques publiques.

La Coalition Eau porte des propositions pour que la France soit à l’avant-garde de l’engagement contre la crise de l’eau au travers de deux grands axes:

  1. Renforcer l’action internationale française en matière d’eau et d’assainissement
  2. Mettre en œuvre de manière effective les droits à l’eau et à l’assainissement en France
  • Retrouvez toutes les propositions ici

Nos actualités

13 juin 2024

Atelier AFD en partenariat avec la Coalition Eau, le pS-Eau et le MEAE

Eau et assainissement : quel bilan pour la coopération française ?

3 juin 2024

10e FME - mai 2024 à Bali, Indonésie

Quel Bilan pour le 10ème Forum mondial de l’eau ?

Toutes nos actualités

Dernières publications